Portrait maker : Mehdi DAMIEN

Portrait maker : Mehdi DAMIEN

Un cas pratique : une trottinette en parfait état de marche mais certaines petites pièces qui se détériorent très vite comme les poignées. Mehdi a fait un design sous logiciel de CAO, puis avec le fichier STL il le transforme en GCODE adapté à son imprimante3d et à son matériau :

Cas pratique d’une réparation qui se transforme en customisation.

La durée de vie de la trottinette est allongée.

Mehd’in3D qui est derrière ce speudo?

J’ai 46 ans et j’habite à La Garde dans le (VAR). Je viens du monde de l’usinage sur commandes numériques tournage fraisage. Je travaillais pour des grands manufacturiers. J’ai retrouvé beaucoup de similitudes avec la conception et le codage machine de l’impression 3D. J’ai été bénévole pour l’AFM téléthon 3 ans comme responsable de manifestation pour ensuite devenir coordinateur pendant 6 ans .


Je suis actuellement formateur dans la conception, la création et le paramétrage en impression 3D.
J’aide le fab manager au Fablab le Ilab de Toulon aux fins de projets de fin d’année des ingénieurs de l’école l’ISEN.


Comment es-tu devenu Maker ?

J’ai découvert l’impression 3D quand j’étais stagiaire Responsable d’espace de médiation numérique en 2020, je suis devenu maker à ce moment-là.

Que représente cette communauté pour toi aujourd’hui ?

Cette communauté est formidable, elle crée des liens d’amitiés même si nous ne nous sommes jamais rencontrés.
Le monde des printeurs met tout le monde au même niveau d’égalité, que nous soyons ingénieurs ou ingénieux. Il y a de la place pour tout le monde de 7 à 99 ans.
Nous avons avec 3 autres collègues créé un collectif qui j’espère va grandir petit à petit sur le secteur de Toulon. Nous travaillons sur différents projets sur le recyclage des plastiques, sur l’enseignement du numérique dans les écoles et d’autres projets qui viendront se greffer par la suite avec les makers qui nous rejoindrons.

Comment as-tu rejoint l’association Visière Solidaire?


J’ai rejoint l’association visière solidaire avec le ILAB de Toulon pendant la période d’isolement en 2020 pour la création des visières.

Si tu devais acquérir une nouvelle compétence, qu’elle serait-elle et pourquoi ?

Je suis très curieux j’aimerais acquérir d’autres connaissances dans le domaine des machines numériques (laser, résine).

Ton projet le plus fou ?

J’aimerais vivre de ma passion.

Quels sont tes souvenirs les plus mémorables d’impression 3D?

La reconnaissance des personnes quand tu leur trouve une solution à leur problème en imprimant leur objet cassé ou en personnalisant leurs cadeaux.

La solidarité c’est quoi pour toi ?

J’attends une réponse de mon ancien directeur de centre pour pouvoir leurs faire coller les stickers sur les emporte pièces. c’est des jeunes de 16 /18 ans qui sont en échec scolaire, le but c’est de leur montrer que être bénévoles c’est bien. J’ai déjà fait une intervention dans la conception et l’impression 3D avec eux. C’est l’entraide, le partage de connaissances, ce que je réalise tous les jours avec les stagiaires que j’ai la chance de suivre.


Partage de design STL :

Sur demande mehd’in3D ou medhi partage son design de poignée de trottinette.

https://www.facebook.com/DAMIEN.mehdi.5454021

https://www.linkedin.com/in/mehdi-damien-809470165

https://instagram.com/mehd_in3d?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Portrait de maker : Stéphane Watrin

Sep 24, 2022 | Portrait

Telethon maker 2022 emporte pièce pla impression 3D 

lire plus

Défi maker telethon 2022

Sep 12, 2022 | AnnonceOpérations

Maker pensez au Téléthon 2022 et imprimez des emporte-pièces emojis ! Appel à votre solidarité pour le Téléthon de décembre 2022 par l’association 1901 Visière Solidaire. Une occasion d’utiliser ses imprimantes 3D pour la bonne cause. Comment participer ?…

lire plus

Portrait maker : Sandra

Sep 2, 2022 | Portrait

Sandra de plaisir, participe depuis les visières Covid. J´ai appris à utiliser une imprimante 3D (la Prusa MK3) pour aider lors de la pandémie. J’aide dès que je le peux. C’est avec plaisir que je participe au Téléthon Maker 2022 ! 

lire plus


https://visieresolidaire.com/category/portrait/
Portrait maker : Sandra

Portrait maker : Sandra

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis chef d’entreprise dans le matériel de loisirs créatifs en région parisienne. Certain appelle ça un remède anti stress. Moi, je dirais que c’est une manière de donner libre cours à l’imagination, un espace de liberté. On se réalise, c’est très proche de l’esprit Maker avec imprimante 3D. Le mot clé c’est « faire », faire ces propres décorations ou cadeaux originaux.


Comment es-tu devenu Maker ? Que représente cette communauté pour toi aujourd’hui ?

J’étais inscrite sur le Fab Lab de La Verrière. J’ai découvert Visière Solidaire par cet intermédiaire. Mon inscription au fab lab, c’était surtout du fait de mon époux. C’était lui le geek, le maker. Il est décédé en juin 2019 d’erreur médicale après une intervention. Erreur reconnue par l’hôpital depuis. Bref, en participant à l’époque à l’impression des visières, c’est surtout pour lui que je l’ai fait. Il aurait participé à 200%   Il aurait même négocié d’acheter une 3ème imprimante pour aider encore plus. J’ai appris à l’utiliser et depuis je suis là. Je participe au Téléthon Maker. J’aide dès que je le peux. C’est un petit peu par rapport à l’aide que j’ai reçu au décès de mon mari .  C’est une façon de rendre un peu. 

Si tu devais acquérir une nouvelle compétence, qu’elle serait-elle et pourquoi ?

J’aimerais arriver à faire mes propres design 3D et fichiers STL. Mon mari me créait des accessoires pour m’aider dans mon job. 

Contact :

Facebook Messenger Sandra Christel

https://www.facebook.com/sandra.christel.3

Projet Maker upclycling : enlever l’humidité des matériaux d’impression 3D par steepy 

Projet Maker upclycling : enlever l’humidité des matériaux d’impression 3D par steepy 

Filament dryer

L’idée c’est de faire un filament dryer fait par le maker, déjà pour le coût et aussi pour l’amélioration en temps que telle. Dans le projet initial de OpenDryer je voulais recycler un plateau de Ender 5. Les bobines de filaments sont livrées sous vide. Une fois ouverte, le filament a tendance à absorber l’humidité … j’ai donc pensé qu’avec un peu d’électronique et un recyclage de plateau chauffant d’imprimante 3D, je pouvais concevoir un système pour enlever l’humidité des matériaux d’impression 3D  ou dénommé en anglais «  filament dryer ». Pour le moment, mon « projet d’OpenDryer MK1 » est très basique : une boîte hermétique, une zone chauffante et de l’électronique pour contrôler le plateau d’ender (Crealitys). Si vous avez une idée pour l’améliorer, n’hésitez pas à faire un « remix » sur Thingiverse pour améliorer le projet avec un système de minuteur, hygrométrie etc… 

Mon projet est open source

Le second but est aussi que le projet soit open source que tout le monde puisse y mettre sa touche personnelle, que ça soit en aidant pour la programmation, conception 3D,… donc tous les fichiers du dryer sont disponibles en libre accès sur Thingiverse.

Pourquoi enlever l’humidité ?

Le système de Filament dryer est quelque chose d’important dans l’impression 3D car l’humidité dans les filaments dégrade la qualité des impressions 3D (le filament se dépose couche par couche). Un filament contenant de l’humidité peut faire croire que même votre meilleure imprimante 3D ne sait plus imprimer. Mon OpenDryer veut résoudre ce problème en recyclant au lieu d’acheter un nouveau matériel (upcycling*). On évite ainsi de mettre en contact la bobine de filament à des germes qui pourraient être dans votre fois de cuisine. En chauffant le filament à une température constante tu peux évacuer l’humidité absorbée par le  filament. 

J’ai déjà quelques idées d’améliorations en tête mais pour le moment le plus important est de le rendre fonctionnel, sur le plan théorique il l’est mais dans la réalité c’est à travailler encore.

Qui je suis ? 

Steepy , Maker bénévole de Visière Solidaire et aussi dans mon lycée 

Contact :

https://www.thingiverse.com/thing:5535071

https://github.com/Steepy12/OpenDryer

https://discord.gg/VvGP6tTeca

L’upcycling, dont la traduction en français donne des termes qui prêtent à sourire, comme “surcyclage” ou encore “upcyclage”, signifie littéralement “recycler par le haut”. Pour faire simple, l’upcycling, c’est un peu le top en matière de recyclage : créer du neuf avec du vieux, sans pour autant transformer ou déconstruire la matière première que l’on utilise.

CCI – chambre de comMerce industrie

https://www.cci.fr/actualites/lupcycling-cest-quoi

Portrait de Maker : Julien Ledez

Portrait de Maker : Julien Ledez

Que fais-tu dans la vie ? Qui es-tu ?

J’ai 17 ans plein de volonté, quelqu’un prêt à aider les autres quand il le peut. Je suis lycéen en terminale technologique pour pouvoir continuer plus tard dans le domaine de l’impression et la modélisation 3d. Je suis passionné de modélisation 3d et d’impression 3d en plus de ma passion pour la moto. Mon refuge est ma salle des machines et mon bureau. 

Comment es-tu devenu Maker ? Que représente cette communauté pour toi aujourd’hui ?

Je suis devenu maker en 2015. Je regardais des vidéos YouTube et ça m’a donné envie. J’ai commencé avec une sorte d’Anet sans marque 😅 après j’ai eu une neva (les toutes premières) puis la Magic puis une tevo et une cr10 et maintenant des tenlog et une zortrax m200plus. La combinaison modélisation et fabrication ne plaît, elle offre plein de liberté côté créativité et aussi rapidité de réalisation . 

Aujourd’hui je modélise en 3d et crée à partir de mes idées de nouvel objet ou outils. 

J’aide les autres avec mes connaissances en fabrication additive quand je le peux car je fais encore mes études. Pour moi, cette communauté est comme un réseau d’entraide où tout le monde partage ces connaissances et aide les autres.

Comment as tu rejoint l’association Visière Solidaire?

J’ai rejoint l’association visière solitaire lors de la première semaine d’appel aux makers de France pour créer les visières. J’ai connu la mode de dormir devant sa machine et le confinement. J’ai réussi à imprimer en 3D plus de 5’200 visieres et j’en suis fier!  Depuis ce moment, je me dit que si tu essaies pas tu y arriveras pas.

Si tu devais acquérir une nouvelle compétence, qu’elle serait-elle et pourquoi ?

Si je devais obtenir une nouvelle compétence sa serait la modélisation organique pour pouvoir m’ouvrir encore plus de porte dans le futur et compléter certain projets.

Ton projet le plus fou ?

Mon projet le plus fou aujourd’hui j’en est pas vraiment car pour moi c’est tous des réussîtes.Si on parle dans le domaine de la 3d, il s’agit de ma création de ma salle des machine où j’ai la chance aujourd’hui d’avoir plusieurs machines que j’ai upgrader ou bien mis dans une armoire. 

Quels sont tes souvenirs les plus mémorables d’impression 3D?

Mon souvenir le plus mémorable restera à jamais visière solitaire lors de l’opération des visières.

Comment décririez-vous la personnalité de ta ou de tes imprimantes 3D ?

Mes imprimante sont les suivantes : deux tenlog d3pro , une zortrax M200 plus et une Raise3d n2 pro plus. Chacune a sa personnalité et ça dépend du jour : madame l’imprimante bavarde, madame l’imprimante casse pied voir chiante  à ne pas marcher comme il le faut 😂. 

La solidarité c’est quoi pour vous ?

La solidarité pour moi c’est clairement le groupe que j’ai trouvé chez Visière Solidaire. Tout le monde s’aide, quelque soit le problème, pour trouver une solution, pour aider une autre personne et c’est un « roulement » sans fin de bonnes actions.

Pour contacter Julien :

Mail : juju.ledez77320@gmail.com

Instagram: Julien.77320

https://instagram.com/julien.77320?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Facebook : julien le

https://www.facebook.com/juju.lede



https://visieresolidaire.com/wp-content/uploads/2022/09/IMG_2507.mov

https://lille.makerfaire.com/maker/entry/1194/

Cancer : Octobre rose et November

Cancer : Octobre rose et November

Nous soutenons le cancer du sein ainsi que le cancer de la prostate!

L’association Visiere Solidaire a fait une remise en beauté de la grande sculpture faite par impression 3D en 2021.

Septembre 2022 , travail d’équipe pour la peinture de l’impression 3D tres grand format de plus de 1,6 metres.

Les fichiers stl sont disponibles pour nos bénévoles (contact@visieresolidaire.com ou formulaire sur ce site). Vous trouverez également les réglages pour les imprimantes3D.

L’année dernière plusieurs makers dont steepy, bouby, tonio, titi, swan …ont utilisé leur imprimante 3D pour faire des objets vendus pour la lutte contre le cancer. Les récoltes ont été données aux associations de lutte contre le cancer du sein, prostate…

Realisations 3D de Steepy pour Octobre rose

« Elles nous ont donné la Vie dans le bonheur !!!

Rendons la leur meilleure quand le malheur les touche !!  »

Steepy

Octobre rose c’est quoi? 

Le but est de parler du cancer du sein, afin de prévenir pour agir à temps. N’ayez donc aucune gêne de mettre un ruban rose ou d’en parler avec votre sage-femme ou votre médecin.

Parce que #JaimeMesSeins, je m’informe durant Octobre Rose, mais j’y pense toute l’année !

Et, quel que soit votre âge, si vous constatez des changements entre deux examens, parlez-en à un professionnel. Simple et 100% remboursé, le dépistage doit être fait tous les deux ans, dès 50 ans. Par ailleurs, tout au long de la vie, notamment dès 25 ans, un suivi gynécologique avec une palpation par un professionnel de santé est recommandé une fois par an.

Céline, bénévole de Visière Solidaire


Alors oui, aujourd’hui, libérons la parole, parlons du dépistage et soutenons la lutte contre le cancer du sein! 

https://octobre-rose.ligue-cancer.net

Movember : lutte contre le cancer de la prostate

Après Octobre Rose et la mobilisation en faveur de la lutte contre le cancer du sein, novembre est le mois de la lutte contre le cancer de la prostate.

Ludique en apparence, le mouvement a très vite été pris au sérieux et s’est étendu au monde entier. Lancée comme une blague en 2004 en Australie, la campagne de prévention Movember** rencontre un succès grandissant dans le monde anglo-saxon. En novembre, se laisser pousser la moustache peut aider à lutter contre le cancer de la prostate ainsi que d’autres maladies masculines. Ce n’est pas une blague, mais une opération très sérieuse lancée en Australie sous le nom deMovember, une contraction en anglais de november et de mo, en argot, pour moustache.

« Chaque année, plus de 71 000 hommes sont touchés par le cancer de la prostate.

Il y a 8 870 décès dû au cancer de la prostate par an en France. Son incidence est en forte augmentation +8.5/ par an. Plus le cancer de la prostate est détecté tôt, mieux il est traité. Un dépistage individuel est recommandé dès l’âge de 55 ans et jusqu’à 75 ans.

Plus d’info https://www.ligue-cancer.net/article/76650_movember-la-moustache-en-novembre-pour-le-cancer-de-la-prostate

https://visieresolidaire.com/
impression3d d’une grande moustache