... ...

Portrait de Romaric Cuveller, maker et lycéen de 16 ans

Juil 1, 2021

Le jeune lycéen, Romaric Cuveller, a été reconnu prodige de la République le 1er Juin 2021 pour son action de solidarité de jeune maker.

Le diplôme de « Prodige de la République » récompense « l’engagement de citoyens et de citoyennes aux services d’une cause ou de personnes ».

« Dans le cadre d’une consultation nationale, de nombreux citoyens du département du Nord ont proposé plus d’une centaine de personnes. Ces personnes se sont toutes distinguées par leur investissement et leur altruisme ».

« Parmi ces profils, qui se sont distingués par leur sens de l’engagement, 20 jeunes femmes et hommes méritants se sont illustrés par leur engagement remarquable au service la société. Ils ont retenu mon attention ainsi que celle d’un jury réuni le 25 janvier dernier ».

Durant la cérémonie du mardi 1er juin, Camille Tubiana, préfète déléguée pour l’égalité des chances dans le département du Nord et Michel Lalande, préfet du Nord, ont remis les diplômes.

Romaric Cuveller, lycéen de 16 ans, avec son diplôme de “prodige de la République” et ces imprimantes 3D

Encore collégien, Romaric avait produit, sur son imprimante 3D, quelques 750 visières de protection au printemps 2020. La crise sanitaire a suscité des vocations de « makers » et Romaric avait rejoint Visière Solidaire. L’adolescent a réalisé 500 pinces anti-buée pour masque au profit du Téléthon en novembre 2020. Désormais Romaric Cuveller est élève de Seconde au lycée Saint-Michel de Solesmes.

« Cette reconnaissance officielle, ça fait du bien. Ça fait chaud au cœur de se dire que quelqu’un d’officiel a apprécié ce qu’on a fait ». « Je voudrais que tout le monde sache que la solidarité, c’est quelque chose de bien, qu’il ne faut pas arrêter… Moi, je ne m’arrêterai pas », nous partage Romaric Cuveller.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette Objet n'est pour l'instant disponible que pour les soignants ou professions médicales, mais vous pouvez quand même faire une demande